En attendant la sortie de son prochain roman, Le dimanche, je m’appelle Olivier aux éditions A plus d’un titre, Hélène Dassavray l’auteur des Ruines de la future maison, nous livre un recueil de poèmes, Des contes et des faits aux éditions Klanba, qui résonne comme la clé de son œuvre.
En effet avec des mots vrais l’auteur nous raconte l’histoire d’une femme, de la femme qui sait l’amour (les hommes, la relation, le plaisir …) un peu comme si ayant accosté son bateau :

J’accoste le désert de mon ile
Par la face Nord
où se racontent des falaises
Que nul ne peut retenir
L’amour est une idée
Qui se travaille au corps …

Elle nous fait visiter les parties de sa vie qui ne seront jamais dans sa prose, cette vie ci est si dense si intense que sans rimer il faut versifier pour en tirer la substance :

…Se jeter dans l’homme
Campé au bout du quai …

Il y a une vie dans ces poèmes, il y a une envie dans ces vers, il y a un désir, il y a aussi et surtout un homme venu de loin

Prière d’insérer