15/6/19

Il faudrait peindre les plis du silence,
poser du bleu dans la voix
autour des mots
qui pourraient casser.

Combien avons-nous de coeurs pour pardonner
les blessures du vertige ?
Combien de coeurs avons-nous ouverts
et refermés ?

[Brigitte Giraud in Aime-moi – Editions Al Manar]

0 Comments