Ce site a rencontré quelques problèmes qui on été réparés
S’il se trouvait dans vos favoris, la manipulation est à refaire (quelques pages, dont la page blog par exemple, ont maintenant une autre adresse). Il vous suffit de repasser par la page accueil. Merci de votre compréhension. 🙂

17/05/21

Fragment hôtelier (1)

Week-end de l’Ascension, l’hôtel est complet.
Quelque chose de léger dans l’air, il fait beau, ça bouge.
Ce jeune couple qui vient d’un village voisin, qui veut seulement se reposer, deux jours, pas trop loin, ils sont heureux de la petite chambre sous les toits, la terrasse avec vue sur la vallée, je parie sur l’amour.
Cette bande de jeunes qui fêtent l’anniversaire de la maman, trois chambres à eux seuls, ils sont gais, leur bonheur d’être ensemble ressemble à une publicité pour la vaccination.
A la 24, une famille, les parents et deux petits, tout est organisé, il fera sa demande demain au petit-déjeuner sur la terrasse de la piscine, il nous faudra guider le livreur de fleurs.
Il paraît qu’il a beaucoup pleuré, heureusement elle a dit oui.
Des motards, des cyclistes. Dans les hôtels de la région il y a toujours des motards et des cyclistes. Des randonneurs aussi, comme les deux frangines, je dirais la soixantaine, elles partent chaque année un mois en vacances toutes les deux, sans maris ni enfants bavardent-elles. Là elles sont juste en week-end, l’une habite Marseille, l’autre l’Aveyron. Elle s’y ennuie, d’habitude elle n’y passe que quelques mois, le reste de l’année elle voyage en travaillant chez un traiteur de luxe, cela fait plus d’un an qu’elle ne bosse pas. Je vois comme elles respirent toutes les deux, le plaisir qu’elles ont à marcher ensemble par monts et par vaux.
D’autres personnes, d’autres couples, d’autres familles, d’autres histoires.
Quelque chose de léger dans l’air, personne ne cache sa joie de retrouver les autres, même si c’est d’un peu loin.
Finalement, on sait tous sourire avec les yeux.