Je suis sur deux versants
une partie de moi descend
– c’est la faute à Newton
l’autre s’élève autrement
– c’est la faute au vivant

[in Sourire en dedans – Inédit]

0 Comments