63 Dimanche

Je visite à nouveau cette célèbre phrase :
Vis chaque jour comme si c’était le dernier,
parce qu’un jour tu auras raison.
Le chemin parcouru me la montre sous un nouveau jour.
Je comprends le concept et adhère à l’esprit, il est d’une logique imparable.
Mais je ne vois pas comment l’appliquer.

S’il n’y avait pas l’espérance d’un jour derrière celui là,
on ne laisserait jamais grandir les enfants – par exemple.
On ne quitterait pas sa famille,
ou on resterait au lit avec son amoureux –se.
Qui irait travailler ?
Qui ne dépenserait pas tous ses sous ?
Qui ferait du sport ?
Qui resterait sage et poli dans la file ?
Je suis d’accord, il est important de le savoir,
chaque jour peut-être le dernier, soit,
c’est une réalité universelle, et pour tout dire une grande évidence,
mais comment vivre sans vouloir demain ?
Être présent au présent, cueillir chaque jour comme une fleur unique,
est certes la moindre des choses,
mais c’est le futur qui porte et qui entraîne.
Aujourd’hui est l’essentiel, mais demain chante toujours.
Bien sûr, avec le temps, on sait bien que le futur ressemble rarement à ce que nous projetons, mais qu’importe puisque c’est effectivement l’espoir qui fait vivre.
Nous devrions réhabiliter l’avenir !

On verra ça demain.

0 Comments