Dans la fumée d’un soir je me disais (2)

A quoi ça sert tout ça ?
Toute cette débauche d’inventions extraordinaires :
le ciel, les arbres, le corps humain, les marées, le temps…
Toutes ces mécaniques qui relèvent du génie,
et même au-delà du génie,
au fond,
ça sert à quoi ?
Le plus beau c’est de se dire à rien.

0 Comments