Fragments confits 10

On aurait mangé dehors, sous les platanes.
Les enfants ou les amis seraient arrivés les uns après les autres, on les aurait pris dans nos bras.
On aurait fêté la première tablée du printemps.
On aurait eu des gestes tendres, se touchant sans sans rendre compte.
Personne n’aurait pris la peine d’imaginer qu’il put en être autrement.

0 Comments